Journal introverti

Sous la cendre.. couve la braise

La sexualité est une vaste histoire pour tout être humain,

F après 11 ans de vie commune m’a déclaré il y a quelques mois, de manière impromptue, entre la poire et le fromage et dans la foulée du pataquès provoqué par l’ahuri américain W, que les premières années elle n’avait jamais osé me dire non à mes envies.
Pour moi qui ai une sexualité basée sur le jeu, la complicité, la fougue… la douche fut froide.
Rien ne laissait présager cette réflexion de sa part car elle se montrait non seulement partante mais demanderesse.
J’en ai pris mon parti et j’aménage mes envies en conséquence.

J’ai donc le statut sexuel "c’est compliqué" car dans le passé ma vie sexuelle avait été anxiogène par la multiplication des aventures et des situations scabreuses

Il reste la masturbation, le fantasme et les envies d’autre chose. Finalement ça fonctionne, je suis retombé sur mes pattes.

Et puis, "on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même"... ça tombe bien, F me pompe (l’air !!).