Journal introverti

Impuissance et désarroi

Mardi était le jour d’une grosse échéance professionnelle pour moi.
Je n’avais aucune raison de craindre ce moment-là et pourtant j’ai stressé comme un malade exactement de la même manière que lors de ma vie enfantine lorsque je me pointait en salle de devoir pour un contrôle de maths.
C’est juste incroyable.
Moralité : on acquiert de l’expérience, on apprend de ses échecs, on suit des conseils de "coachs", de psy divers et variés… et n’empêche qu’à certains moments le mur de la réalité se dresse devant soi.
Un demi siècle d’efforts sur soi… et sur certains sujets je n’ai pas avancé d’un pouce.
Et M....